• Sémaphores

     Alors que je cherchais à atteindre l'allée Jean Sébastien Bach à Strasbourg, je me suis fourvoyée dans le quartier résidentiel du Bon Pasteur : joli petit endroit bordé de bassins d'eau, de venelles, de charmantes petites tonnelles ombragées de verdure où les maisons blanches scintillent comme des photophores immenses, des phares blancs maritimes.

    Comme des amers qui surplomberaient cette mer végétale et auxquels je voudrais me raccrocher- moi vagabonde à la dérive- ces petites constructions de nacre, comme peintes à la chaux vive de l'été, miroitent au soleil de cette radieuse journée. Je paresserais ainsi des heures durant dans ce petit havre de paix, comme une lézarde béate et endormie, attendant que monte le parfum de la nuit et que survienne au petit matin la douce reptation de l'aurore.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :