• Prunus

             

     

     Éblouissement

     

         J'errais dans les sentiers semés de solitude et de soie. Le ciel embaumé de prunus semblait s'étirer infini au dessus de moi. Au loin, j'apercevais quelques cigognes acclamées par quelques corbeaux en déshérence. Ultime promenade sous un soleil de plomb qui ne semblait jamais s'éteindre et qui semblait m'étreindre comme une chape de lumière et de joie.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :