• Le souffle léger des tournesols

     Je me promenais avec mon petit ange Raphaël et nous avions décidé de prendre un peu l'air au parc. Le temps ensoleillé et chaud s'y prêtait. C'est au jardin botanique que nous avions finalement élu domicile pour quelques heures seulement. Nous nous étions installés près de l'érable du japon aux feuilles déjà dorées par le soleil. Tout près de nous, à notre droite, de grosses abeilles butinaient des primevères mauves tandis que l'on entendait le souffle léger des tournesols qui tournaient leur corolle d'or vers Hélios. Soleil aujourd'hui éblouissant dans l'azur de ces derniers jours du mois de juillet. On entendait également le coassement des grenouilles, le pépiement des moineaux vif-argent et plus loin, bien plus loin encore, le vrombissement des voitures alentour. Ce bruit paraissait étrange, presque irréel, dans ce lieu de recueillement qui nous semblait un véritable havre de paix et de verdure.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :