• Corbeaux de pluie

    Un de ces dimanches étranges du mois de mai, il a plu, il a plu tant et plus! Nous sommes quand même sortis et nous nous sommes promenés derrière les entrepôts de la gare pour rejoindre les ateliers d'artistes ouverts pour le week-end. Sur notre chemin, au milieu d'une pelouse qui avait l'air désaffectée, nous avons vu, au-dessus des troncs d'arbres fraîchement coupés, deux corbeaux freux ruisselants de pluie. Dans ces endroits mornes, presque décimés, la pluie continuait de crépiter encore et encore, nous berçant d'un doux chuintement, d'une douce mélodie qui tambourinait à nos oreilles. Le ciel s'assombrissait toujours et encore, devenant par endroits du même mauve que celui de la nuit.

     


     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :