• Arbres poètes au coeur du quartier de l'esplanade

    Du quartier strasbourgeois de la Krutenau, je souhaitais marcher pour rejoindre les grands immeubles du Rond-point de l'esplanade. Marcher, marcher et encore marcher pour sentir la brise matinale me caresser le visage et m'apporter ce souffle d'air frais dont j'avais tant besoin.

    Pour traverser la place d'Athènes parsemée de jets d'eau, surplombée par l'imposante statue Athéna et l'édifice rouge et bleu, en demi-lune de la faculté de droit, je suis passée par bien des petits sentiers. Des chemins presque secrets, semés de verdure et de soleil.

    Quelques arbres remarquables ponctuaient ma promenade : un immense catalpa, aux larges feuilles et aux fruits en forme de longues gousses larmoyantes, me tendait les bras. Des hibiscus roses ou mauves, superbes et déhiscents, m'offraient leur corolle percée de leur pistil en forme de stylet. Et des érables, des saules pleureurs, des physalis continuaient d'agrémenter mon périple que jamais, ô grand jamais, je n'aurais voulu achever !

    Ce chemin, je le connaissais pour l'avoir déjà maintes fois parcouru mais c'est seulement maintenant que j'en mesurais toute la richesse et toute la luxuriance. Comme un être à part entière, un compagnon de route poignant et pathétique, chaque arbre rencontré semblait me réciter un poème gravé au creux de son écorce rugueuse. J'en prenais connaissance en m'approchant de leur tronc puissant : palimpseste ouvragé où apparaissaient quelques écritures curvilignes plissées par les ans. Des vers comme ceux de Mallarmé, Aragon et tant d'autres semblaient exposés, là, à la vue des oiseaux et des esprits vagabonds assoiffés de lumière et de savoir. Des poèmes à ciel ouvert en quelque sorte que je ne manquais pas de vouloir déchiffrer dans ma naïve et folle exubérance !

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :